IRM à Lyon - Examen radiologique

Principe de l’IRM

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) est une imagerie en coupe qui permet d’explorer en 2 ou 3 dimensions les différents organes.

Il s’agit d’un champ électromagnétique puissant – c’est à dire un aimant –, de 1,5 voire 3 TESLAS. Cette technique n’utilise donc pas les rayons X.

C’est un examen de « seconde intention », c’est-à-dire qu’il vient en complément d’une radiographie, d’une échographie ou d’un scanner par exemple.

IRM

Prise de rendez-vous pour un IRM

Pour prendre rendez-vousmunissez-vous de votre ordonnance.

En fonction de l’examen prescrit, nous vous enverrons une ordonnance pour acheter un produit de contraste (Gadolinium) et réaliser une prise sang pour doser la créatininémie, qui évalue le fonctionnement rénal.

Nous vous poserons quelques questions pour rechercher d’éventuelles contre-indications à la réalisation de l’IRM (cf. les contre-indications).

Si vous êtes mal à l’aise dans les ascenseurs, précisez-le afin de nous permettre d’organiser au mieux votre examen et qu’il se passe dans les meilleures conditions possibles.

Pensez à venir avec vos examens antérieurs et les examens en rapport avec votre IRM (radiographies, examens biologiques, échographie, mammographie, électromyogramme, …).

Déroulement de l’examen

 déroulement IRML’examen est réalisé en position couchée, en plaçant au centre d’une antenne de réception la partie du corps à étudier. Le bruit lors de l’examen est normal, dû à l’inversion rapide du courant dans les bobines. Pour diminuer l’intensité du bruit et permettre de communiquer avec vous, nous placerons un casque sur la tête.

Nous vous donnons une poire d’appel lors de l’installation, pour nous appeler en cas de problème. Lorsque vous appuyez sur la poire, nous vous répondons immédiatement, mais ceci déclenche l’arrêt immédiat de la séquence d’examen en cours.

Pendant toute la durée de l’examen (15 à 40 minutes en général), nous vous demanderons une immobilité parfaite, cet examen étant extrêmement sensible aux mouvements.

Parfois, il peut être nécessaire de réaliser une injection intraveineuse de produit de contraste (Gadolinium). Ce produit est totalement différent des produits de contraste iodés utilisés au scanner. Il n’existe pas d’allergie croisée.

Préparation spécifique

En arrivant, on vous demandera de vous déshabiller et d’enlever tous les éléments métalliques (soutien-gorge, bijoux, lunettes, montre, les cartes de crédit, téléphone, ainsi que les appareils dentaires amovibles et les appareils d’aide à l’audition).

Certains fards contenant des métaux, il est recommandé de ne pas se maquiller avant un examen de la tête.

Pour la plupart des examens, il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Ceci sera nécessaire pour la réalisation d’une bili-IRM (IRM des voies biliaires), d’une IRM pancréatique, d’une entéro-IRM (IRM de l’intestin grêle), ou de certaines IRM pelviennes. Dans le cas d’une entéro-IRM, vous serez convoqué au moins 1 heure avant l’examen pour préparer l’opacification digestive.

Contre indications 

​Comme pour toute procédure d’imagerie médicale, de nombreuses contre-indications existent.

Consultez attentivement les contre-indications suivantes et signalez nous dès votre prise de rendez-vous si vous répondez à l’un de ces critères :

  • Sauf nécessité absolue, on ne peut réaliser d’IRM lors du 1er trimestre de la grossesse.
  • L’IRM est a priori contre-indiquée chez les personne porteuse d’un stimulateur cardiaque (pacemaker), d’un défibrillateur, d’une dérivation ventriculo-péritonéale, de prothèse cochléaire, d’une pompe à insuline… (Risque d’altération définitive du fonctionnement de ce type de matériel).
  • La présence de matériel métallique intra crânien ou autour des yeux, d’origine chirurgicale ou accidentelle, contre-indique l’IRM. En cas de doute (paille de fer…), nous vous ferons réaliser une radiographie du crâne avant l’examen pour éliminer tout risque.

Cette liste n’est pas exhaustive, n’hésitez pas lors de la prise de rendez-vous à nous préciser la présence de matériel étranger. Si vous possédez une carte indiquant les références du matériel implanté, nous vous demanderons de nous l’apporter lors de l’examen.

Précautions avant une IRM

Radiologues analysant résultats IRM

Pensez à nous signaler si VOUS ETES PORTEUR D'UN PACE MAKER.

Veuillez nous signaler si vous êtes claustrophobe, actuellement, la plupart des personnes supportent l'IRM avec les nouveaux appareils plus larges.

Si vous le souhaitez, des mesures d'accompagnement pourront vous être proposées.

Incidents et effets secondaires

L’examen n’est pas douloureux, mais il est souvent un peu long et le bruit peut être désagréable.

Un sentiment de malaise par crainte d’être enfermé (claustrophobie) est un problème courant que nous connaissons bien. Nos 2 dernières IRM ont un tunnel plus large que les IRM habituelles, diminuant cette sensation de malaise. Parlez-en dès la prise de rendez-vous, afin que votre examen soit réalisé dans les meilleures conditions de confort.

Le produit de contraste le plus souvent utilisé est à base de Gadolinium.

Ce produit est généralement bien toléré. D’éventuelles manifestations allergiques banales sont possibles (urticaire). De très graves réactions d’allergie sont tout à fait exceptionnelles.

Lors de l’injection, sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication est rare (un cas sur plusieurs centaines d’injections, généralement sans suites graves), et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement local.

Délais du compte-rendu

D’une manière générale, la remise du compte-rendu à lieu quelques instants après la réalisation de l’examen d’imagerie.

Le patient est invité à regagner la salle d’attente après son IRM, il sera appelé par le médecin radiologue afin qu’il lui présente les résultats et le conseille sur les suites du traitement à adopter.

Les examens IRM assurés par Norimagerie

Près d’une dizaine d’examens IRM sont proposés dans les cabinets de radiologie de Norimagerie, permettant l’analyse de l’ensemble du corps.

IRM Cardiaque

L’IRM Cardiaque permet d’étudier les structures du cœur à savoir le myocarde et le péricarde ainsi que les gros vaisseaux (aorte, artères et veines pulmonaires…) notamment pour réaliser un bilan d’insuffisance cardiaque.
En savoir plus sur l’IRM Cardiaque

IRM Hépatique et Bili IRM

L’IRM Hépatique et le Bili IRM sont utilisés pour analyser les organes de l’appareil digestif que sont le foie, le pancréas ou encore les voies biliaires.

Ces examens IRM sont généralement conseillés suite à un premier examen de type scanner ou échographie.
En savoir plus sur l’IRM Hépatique et Bili IRM

IRM Ostéo Articulaire

Souvent prescrites par des orthopédistes, l’IRM Ostéo articulaire s’attache à l’étude des articulations des membres inférieurs et supérieurs : hanche, poignet, main, cheville, pied, etc.

Cet examen sert à diagnostiquer des pathologies de type arthrose, tendinite ou encore des entorses.
En savoir plus sur l’IRM Ostéo Articulaire

IRM Pelvienne

Ce sont les organes abdominaux qui seront étudiés au cours d’une procédure d’Imagerie par Résonnance Magnétique Pelvienne.

Cette procédure d’imagerie permettra de définir un diagnostic aux pathologies se développant dans la région abdomino-pelvienne : lésions utérines, kyste de l’ovaire, etc.
En savoir plus sur l’IRM Pelvienne

IRM Pelvienne Dynamique

L’IRM Pelvienne Dynamique ou « déféco-IRM » analyse la position au repos des mouvements de poussée et de retenue des organes pelviens (vessie, utérus, vagin…).

Il est indiqué pour étudier les anomalies liées aux troubles d’évacuation de matières, les problèmes d’incontinence anale et urinaire.
En savoir plus sur l’IRM Pelvienne Dynamique

IRM de la Prostate

L’IRM de la Prostate est souvent utilisée en seconde intention, après une échographie ou un examen médical (toucher rectal, bilan sanguin), afin de préciser un diagnostic et de mettre en place un traitement au cancer de la prostate.
En savoir plus sur l’IRM de la Prostate

IRM Rénale

Egalement appelée uro-IRM, l’IRM rénale permet aux radiologues d’étudier les reins pour déceler toutes anomalies de type obstruction des voies urinaires, tumeurs kystiques ou encore cancer des reins.
En savoir plus sur l’IRM Rénale

IRM des Seins

La poitrine et la glande mammaire pourront être inspectées au cours d’une IRM des Seins. Cette procédure d’imagerie est souvent  recommandée en seconde intention après une échographie ou une mammographie.

L’IRM Mammaire permet de réaliser un bilan mammographique, échographique ; il est également indiqué dans le dépistage du cancer du sein.
En savoir plus sur l’IRM des Seins

Mis à jour le : 03/05/2017